LA RECHERCHE

Offrir de nouvelles voies pour le bien-être et la santé de chacun

Le conseil scientifique

Un rôle
de conseil

  • délibérer sur les orientations du fonds de dotation et sur ses programmes d’activité avant qu’ils ne soient soumis à l’approbation du conseil d’administration,
  • délivrer des conseils scientifiques destinés au conseil d’administration,
  • analyser et évaluer les actions de la Microbiome Foundation,
  • valider le rapport annuel sur son activité.

Un rôle
d’instance scientifique

  • contribuer aux activités scientifiques de la Microbiome Foundation,
  • apporter sa caution aux documents diffusés par le fonds de dotation,
  • assurer des missions d’analyse, d’évaluation ou de prospective scientifique confiées par le conseil d’administration.

Un rôle
de jury

  • évaluer les projets reçus dans le cadre des appels à projets annuels ou biannuels,
  • présenter au conseil d’administration le classement des projets retenus pour un financement, accompagné de son avis,
  • soumettre à l’approbation du conseil d’administration les appels à projets.

Les membres

Notre Conseil scientifique, qui est composé d’experts, est le garant de la qualité scientifique des projets retenus pour l’octroi d’un financement.
Il allie une fonction de jury à une fonction de conseil.
Ces personnalités hautement qualifiées sont représentatives de divers champs du microbiote.

Dr. Judith ARON-WISNEWSKY

Maître de conférence des universités, praticien hospitalier dans le service de Nutrition de l’Hôpital Pitié-salpétrière

Pr. Pierre DÉCHELOTTE

Professeur de Nutrition, Directeur du laboratoire INSERM 1073 « Nutrition, Inflammation et Dysfonctionnement de l’axe intestin-cerveau », Chef du Département de Nutrition, CHU de Rouen

Pr. Gérard EBERL

Professeur d’Immunologie, Directeur de l’unité « Microenvironnement & Immunité» de l’Institut Pasteur et de l’INSERM, Directeur du Département d’Immunologie, Institut Pasteur de Paris

Pr. Olivier GOULET

MD, PhD, Chef de service Gastroentérologie, Hépatologie, Nutrition pédiatriques de l’Hôpital Necker-Enfants maladies

Patricia LEPAGE

PhD, Chercheur à l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique)

Déposer un projet scientifique

La Microbiome Foundation soutient des projets de recherche médicale sur le microbiote intestinal -dont une alimentation saine et diversifiée est le facteur clef- afin qu’il puisse prévenir le développement de maladies mais également guérir, grâce à de nouvelles pistes thérapeutiques très prometteuses.

Nous finançons des projets de recherche clinique et fondamentale sur le microbiote intestinal en lien avec les maladies associées à une perturbation du microbiote afin de comprendre par quels mécanismes (immunité, métabolisme…) le microbiote agit.

Projets en cours

A) Projet sur les interactions « intestin-foie » dans le domaine de la cholangite sclérosante primitive (CSP), projet de recherche mené à l’hôpital Saint-Antoine, centre de référence des maladies biliaires.

Il s’agit du projet de thèse de doctorat d’Astrid Kemgang, sous la direction de Sara Lemoinne, CCA, Harry Sokol, PU-PH et Chantal Housset, PU-PH.

Description: La CSP est fréquemment associée aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), principalement la rectocolite hémorragique et, dans une moindre mesure, la maladie de Crohn.

Des études génomiques ont montré que les MICI et la CSP avaient un certain nombre de facteurs de susceptibilités génétiques en commun, tandis que d’autres étaient spécifiques.

La dysbiose, un état de déséquilibre du microbiote intestinal, a été démontrée dans les MICI et dans la CSP. En outre, le microbiote intestinal participe au métabolisme des acides biliaires, qui eux-mêmes peuvent modifier le microbiote. L’équipe du Pr. Harry Sokol a montré que la dysbiose associée aux MICI provoquait des changements dans la composition des acides biliaires intra-luminaux, probablement impliqués dans l’inflammation chronique des MICI.

L’objectif de ces travaux consiste à étudier l’axe entéro-hépatique au cours de la CSP afin de déterminer les impacts potentiels de la maladie colique sur la maladie hépatique, et inversement.

B) Projet : "Troubles fonctionnels digestifs et troubles anxieux dans l’obésité et l’anorexie mentale : rôle du microbiote intestinal", projet de recherche mené au CHU de Rouen.

La Microbiome Foundation soutient, grâce à la générosité de la Fondation Roquette pour la Santé (https://fr.roquette.com/la-fondation-roquette-pour-la-sante/), le projet de recherche du Professeur Pierre Déchelotte, Professeur de Nutrition, Directeur du laboratoire INSERM « Nutrition, Inflammation et Dysfonctionnement de l’axe intestin-cerveau », Chef du Département de Nutrition, CHU de Rouen, qui caractérise le rôle du microbiote intestinal dans l’apparition et le maintien de troubles fonctionnels digestifs fréquemment observés dans l’anorexie ou l’obésité.

 Comment ?

  • En se basant sur des séries d’expérimentations animales (souris) utilisant des modèles validés d’obésité et d’anorexie, des modèles de stress induisant des troubles digestifs et alimentaires et des expériences de transplantation de microbiote d’animaux obèses/anorexiques.
  • En étudiant la composition du microbiote, la réponse intestinale (barrière, inflammation, immunité), l’état nutritionnel et la régulation centrale du comportement alimentaire.
  • En évaluant les interventions nutritionnelles spécifiques ciblant le microbiote en vue de diminuer les troubles digestifs et le dérèglement de comportement alimentaire sur ces mêmes animaux.

Pourquoi ?

Identifier de nouveaux traitements nutritionnels (acides aminés, acides gras, prébiotiques, probiotiques) potentiels qui, par leur action modulatrice sur le microbiote, pourront permettre d’améliorer la prise en charge thérapeutique et la qualité de vie des patients atteint d’obésité ou d’anorexie. Ces résultats seront ensuite valorisés en étant accessibles à de nombreux patients concernés.